publicité

DFCO/Nancy (0-2) : Un match à oublier

Dijon s'incline logiquement face à Nancy (0-2) ce samedi 7 avril 2012. Les Dijonnais n'ont rien montré.

  • Christophe Tarrisse
  • Publié le 07/04/2012 | 22:21
image_66865865_47.jpg

Décevante dans la forme et le fond, cette défaite face à Nancy a frustré les supporters dijonnais dont beaucoup retiendront le bras d’honneur que leur a adressé Brice Jovial.

On efface tout et on recommence. « Ils étaient trop forts, on a rien pu faire » analysait Patrice Carteron à l’issue de la défaite de ses joueurs 2-0 face à Nancy. Un entraîneur très protecteur vis-à-vis de ses joueurs après une prestation très moyenne, y compris à l’égard de Brice Jovial.

L’attaquant dijonnais, de retour ce soir, a été conspué par le stade lors de son remplacement. Jovial dépité, toisait alors les 2 kops, avant de leur adresser un bras d’honneur et de s’engouffrer dans le tunnel vers les vestiaires avant la fin du match. De rage, il lançait alors un coup de pied sur un micro de télévision. Une bien triste sortie de route…

Mais Carteron a pris sa défense en conférence de presse. « Il est très triste ce soir. J’ai fait pire dans ma carrière, il était frustré. On a besoin de lui, il a marqué 9 buts, il nous faudra un grand Brice pour se maintenir, il faut pardonner, c’est le week-end pascal… ».

Le grand pardon, mais pas un non match

L’entraineur dijonnais avait senti une baisse de concentration et de forme de son groupe ce vendredi à l’entrainement. Confirmation dès les premières minutes, Souprayen sauvait sur sa ligne une première alerte dès le coup d’envoi. Mais dès la 6ème minute, Traoré fusillait Reynet dès 25 mètres avec une frappe magnifique (0-1, 6e).

Nancy survolait ce début de partie, Mollo voyait son tir repoussé par le poteau, puis Reynet s’interposait sur plusieurs occasions très nettes des Nancéens. A la mi-temps, les Dijonnais pouvaient s’estimer heureux de n’être mener que d’un petit but. Carteron confiait d’ailleurs qu’il avait tenté de positiver dans les vestiaires. La réaction s’est faite attendre…

Un peu plus compact en seconde période, le DFCO se montrait plus offensif mais rarement dangereux. Si ce n’est sur une frappe de Bauthéac bien repoussé par le portier nancéen.  A l’entame du dernier quart d’heure, Dijon se découvrait, et une nouvelle frappe enroulée de Traoré venait clore tout suspense (0-2. 77e). Un magnifique doublé pour une prestation maitrisée.

Nancy n’avait plus qu’à gérer et confirmer sa forme actuelle. C’est d’ailleurs la meilleure équipe de ligue 1 sur les 5 derniers matchs. Avec 39 pts, le maintien est d’ailleurs presque assuré comme le confiait du bout des lèvres Jean Fernandez.

Pour Dijon, il faudra une nouvelle fois montrer du caractère pour réagir et redresser la tête. Au classement, les dijonnais restent treizièmes avec 34 pts et 4 longueurs d’avance sur le 1er relégable mais un match en plus (Caen reçoit Bordeaux ce dimanche). Enfin, un déplacement périlleux à Sochaux (relegable) les attend la semaine prochaine. Alors on oublie tout et ca repart ?

les + lus

les + partagés